L’absentéisme à l’école : causes et solutions

AbsenteismeSoucieuse de l’enseignement dispensé dans son établissement, l’école Schulz a commandé au début de l’année 2018 une étude destinée à connaitre les raisons de l’absentéisme de certains de ses élèves.

Mathieu Jost, professeur en sciences sociales à l’école Schulz, étudiant en fin de master à l’université de Genève et futur doctorant, a mené une recherche complétée par une analyse qualitative et quantitative auprès des élèves de l’établissement.

L’absentéisme est l’une des illustrations qui témoignent des changements radicaux auxquels les écoles et les professeurs doivent faire face. Il faut dire que les standards retenus pour qualifier l’absentéisme sont sévères. On considère qu’en Suisse l’absentéisme lourd commence au-delà de 5 journées d’absence par semestre. En France, on est sur la base de 10… demi-journées.

Les causes de l’absentéisme à l’école

Trois causes sont à l’origine de l’absentéisme :

  • Des causes individuelles comme par exemple les émotions négatives que des élèves peuvent ressentir à l’idée d’aller à l’école, émotions remontant à un passé lointain mais aux cicatrices non refermées ;
  • Des causes familiales et sociales directement liées au milieu social dans lequel évolue un élève. La forte ou faible implication des parents à l’éducation d’un enfant aura par exemple une conséquence directe sur son absentéisme ;
  • Enfin des causes institutionnelles liées à l’atmosphère de l’école ou, par exemple, au lien que les élèves entretiennent avec leurs professeurs.

Pour aboutir à une diminution de l’absentéisme pendant les cours, l’école Schulz a mené une étude en s’appuyant sur :

  • L’attitude envers l’école (en général et l’école Schulz en particulier) ;
  • L’estime de soi ;
  • La motivation ;
  • Le climat d’apprentissage.

Les résultats sont à la fois encourageants et surprenants.

75 % des élèves se sentent fiers d’appartenir à l’école Schulz. D’autre part, plus de 50 % des élèves considèrent que la direction et l’équipe pédagogique créent un environnement confortable aux études.

Traduction de cet environnement confortable aux études, des notes très supérieures à la moyenne sont attribuées à l’école Schulz pour les items suivants :

« Je pense que mes professeurs m’acceptent comme je suis » ;

« Mes professeurs m’encouragent à poser des questions » ;

« Je me sens vraiment en confiance avec mes professeurs » ;

« Mes professeurs répondent vraiment de manière précise aux questions que je leur pose ».

Des notes inférieures (mais proches) de la moyenne apparaissent pour les deux items ci-dessous :

« Mes professeurs sont très attentifs aux problèmes de leurs élèves. Ils (ou elles) sont très sensibles aux élèves qui peuvent avoir de la peine. Ils savent bien s’occuper des élèves qui sont agressifs ou en colère. » ;

« J’ai plus de confiance en moi grâce à ce que me disent mes professeurs en classe ».

Ces résultats sont d’autant plus essentiels que plus de 80 % des élèves s’accordent à dire que :

« Avec des commentaires positifs, les performances académiques augmentent ».

Des actions pour faire baisser l’absentéisme

Voici les actions qui seront menées à compter de septembre 2018.

L’équipe pédagogique, animée par la direction de l’école, cherchera à :

Accorder toute son attention pour valoriser l’utilité des tâches (des travaux) entreprises.

Deux actions seront mises en œuvre :

  • Amener les élèves à travailler « pour eux », pour « le plaisir » en réduisant les facteurs de motivation externes comme le sont les notes ;
  • Proposer des « défis » aux élèves pour tirer leur motivation vers le haut.

Travailler sur la « Reconnaissance » en :

  • Offrant à tous les élèves l’opportunité d’être reconnus ;
  • Reconnaissant les progrès personnels dans la maîtrise des contenus ;
  • Reconnaissant les efforts réalisés.

Construire un environnement dans lequel tous les élèves ont le sentiment d’apporter une contribution.

Le travail sera complété par un soutien particulier aux élèves en difficulté, par la mise en place d’une proximité avec les élèves plus forte qu’elle ne l’est déjà pour favoriser le sentiment d’affiliation.

L’objectif est de faire baisser l’absentéisme de 30 % par rapport à l’année 2017/18.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s